Le trajet s'est très bien passé, et Flores est une bonne compagnie avec un bon rapport qualité/prix. Seul petit problème, les chauffeurs sont des sur-hommes : en 22h, seulement trois très courts arrêts, de 5 à 10 minutes. Ca fait du bien quand même d'en sortir !

Nous avions par précaution réservé un hôtel. Nous prenons alors un "taxi-vélo" mais nous n'en sommes pas fiers. Même si nous avons donné un peu de travail à ce vieil homme, celà nous a fait trop mal au coeur, alors nous n'en prendrons plus. Nous lui donnons un peu plus que prévu pour le remercier. Arrivés à l'hôtel, ils n'ont plus de chambre avec lit double. Les réservations sont utiles ici ! Nous apprenons tout de même que L'aéroport a appelé et que nous devons récupérer nos bagages à l'aéroport de Juliaca, pas tout près d'ici. Nous trouvons à quelques rues un super hôtel deux étoiles, le "Manco Cappac Inn", où nous négocions le prix de 96 NS à 40 NS pour deux la nuit. La chambre est propre, spacieuse, avec salle de bain privée et eau chaude 24h/24.

Nous mangeons ce midi à l'"Imperio del Sol", pour encore moins cher et un repas plus copieux. Menu à 3NS avec très bonne soupe en entrée, suivi d'une truite accompagnée de riz, pommes de terres et salade (pour Patrick) et de pâtes au poulet accompagnées de pommes de terres et salade (pour Gaëlle). Les boissons sont au même prix que le menu !

Nous avons ensuite AMERICAN AIRLINES au téléphone, qui nous confirme que nous devons récupérer les bagages à Juliaca. Patrick explique que ce n'est pas ce qui était convenu. Elle voit ce qu'elle peut faire. Patrick rappelle trois heures après. Ils ne peuvent rien faire de plus. On doit se débrouiller par nos propres moyens pour aller à Juliaca. Si nous avons des réclamations, nous devons les adresser par mail sur le site American Airlines ... Conclusion : ils perdent nos bagages, nous en avons pour environ 7,50NS de téléphone (environ 2 repas) et pour nous ne savons encore combien pour le transport jusqu'à l'aéroport de Juliaca. Merci AMERICAN AIRLINES !!!

Il est 17h. La nuit tombe et le froid glacial avec ... nous retournons à l'hôtel sous un torrent de pluie glacé. Nous arrivons trempés, sans affaires de rechange ! Ah, nous sommes loins de la plage, des cocotiers et du soleil ! Mais bon, nous sommes au Pérou, alors ne nous plaignons pas non plus!